Le pèlerinage de « Qoyllur Rit'l » (« seigneur de l'étoile de neige ») est un haut lieu du syncrétisme religieux andin… au propre comme au figuré : perchée à 4 200 mètres d'altitude, cette combe glacière dessine un grandiose amphithéâtre de glace, face à la montagne de l'Asangate, un des géants des Andes. Sur les lieux d'anciennes cérémonies précolombiennes se déroulent une fois l'an.Par milliers, de jour comme de nuit, les pèlerins arpentent le glacier, pour la plupart chaussés de simples tennis. Chacune des huit communautés des environs transporte une lourde croix qu'il s'agit d'aller planter sur une des cimes. A l'approche de l'aube, les participants se tournent vers l'horizon rougeoyant. Yeux fermés, mains au ciel, chacun attend, transi par le gel, que l'atteigne le tout premier rayon de l'astre, pour lui apporter chaleur et grâce. Les croix sont veillées toute la nuit au rythme des danses.